Mes études | Ce que j'étudierai à la rentrée...



(Non, je n'étudierai pas les plantes...) A la veille de mon anniversaire, je voulais vous parler d'un sujet qui me tient à cœur, car je sais que tout ce que je ferai cette année gravitera autour de cela. Je voulais vous parler de mes études.

Trouver "ma voie" est quelque chose qui m'a beaucoup stressée l'année passée (un stress permanent que je n'arrivais pas à oublier) et dont je ne suis toujours pas sûre aujourd'hui. Est-ce que mon choix est le bon ? Suis-je faite pour ça ? Est-ce que c'est réellement ce que j'aime ? C'est compliqué de choisir vers quel domaine s'orienter quand comme moi vous aimez un peu tout et aucune porte ne vous est fermée. C'est encore plus dur quand on vous dit de choisir ce qui vous passionne alors que vraiment, c'est zéro passions à l'horizon. J'adore les cosmétiques, l'infographie, la photographie mais ce ne sont pas réellement des passions et je ne me voyais pas faire ça comme études.
Vers février, j'ai eu un déclic et j'ai choisi de me diriger vers la médecine. C'est une idée que j'avais souvent eu en tête sans penser qu'elle était réalisable, sans y penser "réellement". Moi ? Médecine ? Impossible. Petite je voulais être ophtalmologue mais maintenant c'est l'aspect de devenir nutritionniste qui me tente beaucoup. La nourriture, c'est ce qui se rapproche le plus d'une passion pour moi. Ou plutôt, pour faire moins accro à la bouffe, ce que la nourriture peut nous apporter. J'adore lire les étiquettes alimentaires et repérer quel additif est mauvais ou non pour la santé.
Tout ça pour dire que ça y est, en septembre prochain c'est la grande Rentrée avec un grand R. Si tout va bien et que je ne change pas d'avis, c'est parti pour 6 ans minimum ! Le saut dans le monde de l'université m'excite et m'angoisse un peu à la fois car toutes mes habitudes vont être bouleversées: plus trop de sorties, de soirées TV, les transports en commun, moins de vacances (sérieux, 1 semaine vs 7 semaines, ça fait mal !) ... la liste est longue. Et le nouveau concours en fin d'année n'arrange rien.
Mon but, à part réussir bien sûr, est que, arrivée en fin d'année, je puisse me dire que j'ai fait le meilleur choix possible. A mon avis, le plus dur sera de rester motivée tout au long de l'année, de na pas baisser les bras mais je suis sûre que c'est faisable. Que je peux le faire. Je vais le faire.
"Psychology says, always go with the choice that scares you the most because that's the one that is going to help you grow"
Et chez vous, quel est le programme pour votre futur ?

Aucun commentaire